Sociologie des organisations

Catalogue des cours de Institut Mines-Télécom Business School

Code

MUFF HUM 1201

Niveau

L1

Semestre

Fall

Domaine

Sciences humaines

Langue

Français/French

Crédits ECTS

2

Heures programmées

18

Charge de travail

50

Coordonnateur(s)

Département

  • Direction des Formations et de la Pédagogie

Equipe pédagogique

Contenu

Cet enseignement est une initiation à la sociologie qui s’adresse à des étudiants inscrits en première année du Bachelor. L'enseignement de sociologie se donne pour objectif de cerner ces trois grands courants de la sociologie; de saisir les enjeux et les débats au sein de la discipline; et de comprendre leurs conséquences sur les questions générales ou plus spécifiques au management.
Il vise à familiariser les étudiants aux « regards sociologiques » à travers les différents paradigmes qui ont traversé la discipline (l’accent sera mis sur la lecture de textes contemporains), en privilégiant une approche « pratique » des sciences sociales à travers différents exercices. Chaque séance de trois heures sera composée de cours théoriques et exercices ;

Au cours des séances, trois grands thèmes de la sociologie seront abordés en les ancrant dans des questionnements résolument contemporains. L’objectif est de fournir des clés aux étudiants qui leur permettront par la suite de penser le monde et non pas d’acquérir un savoir cumulatif et exhaustif sur les sciences sociales. Le contrôle de connaissance sera orienté dans ce sens.

Déroulement des séances : les séances de trois heures alterneront entre exposés magistraux de et exercices pratiques menés collectivement (lectures, exposés et commentaires de textes, exercices pratiques d’initiation à la sociologie : observations, compte-rendu etc.).

B-1 : développer des aptitudes fondamentales :
acquérir des clés de compréhension du monde économique, politique et social et de ses grandes évolutions.

Prérequis

Histoire Economique et Sociale (HUM 1205)

Mots-clés

Sociologie, Taylorisme, Fordisme,

Evaluation

50% Note de Contrôle continue composée de :
- Soutenances et exposés lors du dernier cours
• Présentation d’une synthèse du livre sélectionné à étudier en groupe
• Illustration et mises en perspectives à travers un extrait de film
• Comparaison avec un fait divers et analyse
• : 50 %

50% Note de Contrôle final composée de questions de cours
En cas de CF2, les notes de CC et CF1 s’annulent. La note est ensuite plafonnée à 12/20.

Approches pédagogiques

- Restitution d’une fiche de lecture – présentation collective
- Travail de groupe
- Interactivité

Programme

Programme Bachelor

Population

Bachelor 1ère année

Attentes du cours

Aucun étudiant arrivant 10 minutes après le début du cours ne sera accepté, sans justificatif de retard.
Toute absence doit être justifiée. Au-delà de deux absences injustifiées, la note de présence sera de 0/20.

Bibliographie

Initiation
• Askenazy Ph. (2004), Les désordres du travail. Enquête sur le nouveau productivisme, coll La République des Idées, seuil.
• Bagla L.(2003), Sociologie des organisations, La Découverte, Coll. Repères.
• Durand J .P. (2004), La Chaîne invisible, Travailler aujourd’hui : flux tendu et servitude volontaire, Seuil.
• Lafaye C., (1996) La sociologie des organisations, Nathan, Coll. 128.
• Linhart D., (2004), La modernisation des entreprises, La Découverte, Coll. Repères, .
• Pérez R. (2003), La gouvernance de l’entreprise, La découverte, coll Repères.
• Scieur Ph. (2005), Sociologie des organisations, A. Colin
• Thuderoz Ch.(1997), La sociologie des entreprises, La Découverte, Coll. Repères, 1997.

Approfondissement
• Alter N.(1996), Sociologie de l’entreprise et de l’innovation, PUF.
• Amblard H., Bernoux Ph., Frédéric-Livian Y., Herreros G.(1996), Les nouvelles approches sociologiques des organisations, Seuil.
• Bernoux Ph.(1985), La Sociologie des organisations, Seuil, Coll. Points.
• Bernoux Ph.(1995), La Sociologie des entreprises, Seuil, Coll. Points.
• Boltanski L., Chiapello E. (1999), Le nouvel esprit du capitalisme, Gallimard.
• Coriat B., Weinstein O.(1995) – Les nouvelles théories de l’entreprise, L.G.F, .
• Crozier M., Friedberg E.(1977) – L’acteur et le système, Seuil.
• D’Iribarne Ph.(1989), – La logique de l’honneur, Seuil.
• Friedberg E.(1993) – Le pouvoir et la règle, Seuil.
• Le Joly K., Moingeon B. (2001), Gouvernement d’entreprise : débats théoriques et pratiques, Ellipses.
• Paugam S. (2000), Le salarié de la précarité, PUF.
• Plihon D. (2003), Le nouveau Capitalisme, La Découverte, coll Repères.
• Ramanantsoa B., Reitter R.(1990), Pouvoir et politique. Au-delà de la culture d’entreprise, FNSP.
• Reynaud J.-D.(1997) – Les règles du jeu, A. Colin, Coll. U.
• Sainsaulieu R.(1997) – Sociologie de l’entreprise. Organisation, culture et développement, F.N.S.P & Dalloz.
• Sainsaulieu R Ollivier R (dir) (2001), L’entreprise en débat dans la société démocratique, Presses de la FNSP.
• Sainsaulieu (R.) (dir)(1990), L’Entreprise, une affaire de société, F.N.S.P.
• Segrestin D.(1992), Sociologie de l’entreprise, A. Colin.
• Sciences humaines (Ouv Coll) (2005), « Les organisations », Sciences humaines, 2005.
• Weber (H.) – Le parti des patrons, Seuil, 1986.

Plan du cours

La sociologie des organisations a pour objet l’étude des règles et de la logique de fonctionnement de l’action collective au sein des groupements organisés tels que les entreprises ou les administrations.

La sociologie des organisations prend son essor réellement dans les années 1940-1950 aux États-Unis, à partir de réflexions sur le phénomène bureaucratique souvent relié à l’essor du taylorisme dans les entreprises. On peut ici relever que le modèle taylorien se rapproche sensiblement du type idéal (modèle bureaucratique rationnel-légal) décrit par Max Weber (« Economie et Société") à propos des formes d'autorité et d'organisation dans la société industrielle.

Séance N°1 (3h) : Qu’est-ce que la sociologie ? à quoi sert la sociologie ?
L’exposé introductif va dresser un panorama des grands paradigmes de la sociologie et notamment de la tension classique entre individu et société (Durkheim, Weber et Merton). Le débat sera ensuite orienté sur les questions de normes et de déviances dans un premier temps puis celles de culture, de socialisations et de société afin de donner des exemples empiriques concrets de l’usage de la sociologie.

Textes proposés à la lecture :
BECKER, H.S. (1985). Outsiders: études de sociologie de la déviance, Paris: A.-M. Métailié
JULIEN, M.-P. et ROSSELIN, C. (2005). La culture matérielle, Paris: Découverte.
KAUFMANN, J.-C. (1992). La trame conjugale. Analyse du couple par son linge, Paris: Nathan.
LAHIRE, B. (2002). Portraits sociologiques. Dispositions et variations individuelles, Paris, Nathan.
Séance 2 : 3h : Approches organisationnelles
• Les approches mécanistes : le développement des grandes industries et des bureaucraties, la constitution de la sociologie comme corps de connaissance distinct.
o Max Weber
o Frédérick Taylor
o Henri Fayol
• Théorie de l’agence et de la contingence : Mintzberg
Séance 3 : Approches par les individus (Crozier, Friedberg, Mayo)
Séance 4 : Approches par la culture (d’Iribarne et Sainsaulieu)
Séance 5 : Soutenances et exposés lors du dernier cours :
- Présentation d’une synthèse du livre sélectionné à étudier en groupe
- Illustration et mises en perspectives à travers un extrait de film
- Comparaison avec un fait divers et analyse

Fiche mise à jour le 08/12/2020