Réchauffement climatique : les enjeux d’une gouvernance mondiale

Catalogue des cours de Institut Mines-Télécom Business School

Code

CUFF HUM 3130

Niveau

L3

Population

1ère Année Management,1ère Année Télécom

Semestre

Fall

Domaine

Sciences humaines

Langue

Français/French

Crédits ECTS

2

Coordonnateur(s)

Département

  • Langues et Sciences Humaines

Equipe pédagogique

Introduction

Souverainisme, libéralisme, socialisme, écologie politique, centrisme, nationalisme, populisme... la vie politique française et plus largement internationale est parcourue de clivages et de prises de positions qui s’opposent parfois avec force. Mais quel est le sens exact de ces mots qui sont si souvent employés ? En quoi nous concernent-ils ? Comment se positionner par rapport à eux si l’on n’en connaît pas le contenu ? Ce cours se donne pour objectif de balayer les principales idées politiques, au travers de la lecture de textes classiques, afin de donner aux étudiants des clés de lecture des débats contemporains.

Acquis d'apprentissage

A l’issue de ce cours, les étudiants seront
I. sensibilisés aux principaux enjeux de la gouvernance mondiale de l’environnement.
II. amenés à une compréhension critique des principaux paradigmes liés à la gouvernance de l’environnement ainsi de l ‘évolution et des dimensions des questions environnementales à l’échelle internationale.
III. amenés à une compréhension des débats actuels sur le réchauffement climatique

Contenu

La finalité du cours est de permettre aux étudiants d’accéder aux débats contemporains sur le changement climatique tout en leur proposant un inventaire des principaux organes de gouvernance de l’environnement. Le cours revendique une approche relevant de la sociologie politique de l’international. Il entend initier les étudiants aux concepts fondamentaux de la gestion du climat.
A l’issue de ce cours, les étudiants seront sensibilisés aux principaux enjeux de la gouvernance mondiale de l’environnement. Ils seront amenés à une compréhension critique des principaux paradigmes liés à la gouvernance de l’environnement ainsi de l ‘évolution et des dimensions des questions environnementales à l’échelles internationale.

Attentes du cours

Le cours est reparti sur 11 séances de 1,5 heure. La présence est obligatoire et sera vérifiée à chaque séance. Au-delà̀ d’exposés magistraux, l’enseignement se veut interactif et encourage les débats et les interventions, en faisant notamment des liens avec les événements d’actualité́ pertinents. Chaque séance inclura ainsi des activités pédagogiques visant à favoriser les interactions et l’apprentissage par les pairs.
Les séances sont accompagnées de textes à lire avant : le support de cours sous Moodle. Des textes seront à lire en amont et/ou à l’issue de chaque séance. Chaque cours sera basé sur l’interrogation aléatoire des étudiants et l’utilisation du chat pour échanger sur la base des textes lus. Ces textes aussi constituent la base à réviser pour le CF.
Une absence de connexion audio ou vidéo est considérée comme une absence (1 point en moins). Utiliser des écouteurs pour éviter le larsen.

Evaluation

Le contrôle comporte deux volets :
- 50 % le contrôle final 1, sera constitué soient de questions de cours ou d’un sujet de réflexion que vous devez traiter dans le temps imparti. Les questions/sujets seront données au début de l’heure de CF, et les devoirs devront être remis à la fin. Les documents et l’accès à internet sont autorisés. Toutefois, tout acte de plagiat est interdit ; et les contrevenants sanctionnés.

- 50% contrôle continu réalisé par des exposés en groupe constitué de 3 à 4 étudiants. Le choix des sujets d’exposés, se rapportant à la problématique générale du cours, reste à la discrétion des étudiants. Le temps maximum imparti pour les exposés est de 30 minutes qui seront suivies de 15 minutes d’échanges et de débats avec la classe virtuelle. Les exposés seront présentés via l’outil de classe virtuelle BigBlueButton « BBB »

En cas d’échec (note finale inférieure à 10), un contrôle final 2 est organisé. Une absence au contrôle final non justifiée via le service de scolarité entraîne la note 0.

Chaque absence injustifiée entrainera 1 point en moins sur la note de CC.

Programme

Programme grande école,Programme Ingénieur

Bibliographie

Les supports et documents de cours seront disponibles en ligne sur Moodle.
Des liens vers d’autres ressources en ligne vous seront aussi éventuellement communiqués.

*Lecture fortement conseillée : MORIN, Jean-Frédéric et Amandine ORSINI. 2015. Politique internationale de l’environnement, Paris, Les presses de SciencesPo. 292 p.

PÂQUES, Michel, Michaël FAURE, sous la dir. de, La protection de l’environnement au cœur du Système juridique international et du droit interne, Acteurs, valeurs et efficacité, Bruylant, Bruxelles, 2003, 482 p.
PAYE, Olivier, « La gouvernance : d’une notion polysémique à un concept politologique », Etudes internationales, Vol. 36, n° 1, 2005, P. 40.
PELOPIDAS, Benoit, « Les émergents et la transformation de la gouvernance globale », Critique internationale, 56, 2012, 57 à 77 p.
P. VENNESSON - Mondialisation et puissance militaire », Communication à la table ronde n° 1. La mondialisation ». 7 ème Congrès de l’Association française de science politique. Lille 18-21 septembre 2002.
P. VENNESSON - La mondialisation et la guerre In : Josépha Laroche (dir.). La mondialisation, Presses universitaires de France-IRIS, Paris, 2003, P. 227-235 p.
PETIT, d’Yves, Sous la dir. de, Le protocole de Kyoto mise en œuvre et implications, Presses Universitaires de Strabourg, Strabourg, 2002, 247 p.
PERETTI-WATEL, Patrick, Sociologie du risque, Armand Colin, Paris, 2003, P. 199. / 286 P.
ROSENAU Pauline Marie, Post-modernism and the Social Sciences. Insights, Inroads, and Intrusions, Princeton University Press, Princeton, 1992, p. 6./ 230 P

Plan du cours

Séance 1 : Introduction et temps de cadrage pédagogique du cours en distanciel.
Chapitre introductif : Les fondements et les courants de la pensée environnementale.

Séance 2 – De la politisation des phénomènes environnementaux : la construction du risque global.
Séance 3 - L’environnement, un nouveau paradigme sécuritaire ? (Laïcisation et guerre froide).
Séance 4 - L’environnement, un nouveau paradigme sécuritaire ? Suite (l’école de Copenhague et sécuritisation des solutions).
Séance 5 - Un début scientifique, l’environnement comme préoccupation sociale : mise en cause de la modernité.

Séance 6 - De l’émergence de nouveaux acteurs sur l’arène internationale à La gouvernance comme modèle de gestion de l’environnement.
Séance 7 – Etats, Société civile, Entreprises : Enjeux multiples, intérêts irréductibles.
Séance 8 - Conférences, sommets et principes : les écrans de la gouvernance de spectacles.
Séance 9 – Le climat de Kyoto à Paris : archéologie d’une « gouvernance de spectacle ».
Séance 10 - RIO+20 : Simulacres en vue de la durabilité d’un modèle ou quand la scène mondiale devient un lieu de spectacle pour l’environnement.
Séance 11 – Les COP : Organisation et structure, la COP 21 et Synthèse des séances.

Fiche mise à jour le 30/07/2020